vendredi, avril 21, 2006

Traduction automatique, quand Google s'en mèle...

Dans une vidéo de Google Factory, un ingénieur indien présente une approche révolutionnaire de la traduction automatique. Plutôt que d'analyser le texte, ce qui provoque nombre d'erreurs que l'on sait (voir "les poules du couvent couvent", ou encore "the man eating tiger", dont le pauvre ordinateur ne peut savoir si c'est le tigre mangeur d'homme ou un homme qui mange un tigre, etc.), elle consiste à aller chercher, dans les milliards de pages déjà traduites, la traduction la plus pertinente réalisée.
Ainsi, l'équipe qui développe ces concepts est exclusivement constituée de statisticiens, qui ne comprennent généralement pas les langues dont ils affinent les systèmes de traduction.

1 commentaire:

OK, Trad. agréé (Cda) a dit…

Tout comme la traduction automatique (qui a trouvé sa petite place), la nouvelle traduction statistique devra faire ses preuves. Il faudra surveiller les nombreux langagiers au Canada pour voir leur réaction.